• Intérieur, extérieur

    L'âme grise d'un parc. Une femme égarée dans ses pensées. Un banc vide.

    L'épais feuillage d'une haie, voile opaque des rêves distants.

    Par delà, tout un manège d'enfants.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Juin à 05:35

    La Solitude en pensées qui ne saignent même plus La souffrance en acceptation ...Ame grise oui merci à toi je découvre cet Univers qui est le tien 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :