• Roches dormantes (1)

    Roches dormantes (1)

     Hêtres et pins, roche dormante

     

     

      En se promenant dans les sous-bois pentus de la haute Margeride, il n'est pas rare de tomber sur un amoncellement de roches que d'épais taillis de hêtres et de pins semblent garder comme un secret ; parfois ce sont d'âpres buissons de genêts qui s'en mêlent.

     La rencontre se fait, abrupte et inattendue, telle un souffle trop longtemps retenu et qui soudain se libère. A l'effet de surprise succède pourtant bien vite l'indicible emprise qu'exercent ces êtres de pierre : ils semblent ne pas dormir, ils vous regardent, ils vous surveillent.

     Et comme pour ne pas déranger ce sommeil de cristal, vous gravissez leur échine rugeuse avec la plus grande des attentions, les sens en éveil et le coeur battant. Vous découvrez alors quelques cupules, petites cavités creusées dans la partie sommitale de la roche : vestiges de cultes antiques ou action complice de l'eau et du vent ?


  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Novembre 2015 à 16:34

    elles sont la marque du temps.

    vos articles sont de qualité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :